Les dimanches de Pure-Beauté

[Les dimanches de Pure-beauté] #76 : Top 5 des livres à emporter dans votre valise

Amateurs de lecture, bienvenue !

En tant que boulimique de lecture, et pouvant dévorer pendant l’été un livre à la journée, voici quelques unes de mes recommandations personnelles pour illuminer de mots vos moments de détente. Une formule à déguster à volonté, allongé sur votre transat ou votre serviette de plage.

Je préfère vous prévenir vous ne trouverez pas chez moi de livres que j’appellerai ici pour être polie  » top seller du marketing » (désolée aux adeptes de Musso) car en tant qu’ancienne éditrice, je connais bien ce genre d’écriture toute tracée qui m’ennuie beaucoup. Bien sûr chacun ses goûts, et tout ne vous plaira certainement pas dans ma petite compilation, mais rassurez-vous, mis à part mon racisme affiché contre l’écriture de certains auteurs, je suis plutôt éclectique.

Journal d’Aran et d’autres lieux ; Nicolas Bouvier

lecture 1 journal d'aran

Voici un journal de bord qui ne manquera pas de vous faire voyager. Pour ceux ou celles privés de vacances, voici un bon moyen de devenir voyageur sédentaire et de rêver d’ailleurs depuis son canapé au fil des pages.

Publié en 2001 par les éditions Payot dans la collection « Petite Bibli Payot », Journal d’Aran et d’autres lieux est plein de poésie et d’humour ! L’auteur Nicolas Bouvier, est un globe trotteur qui aura certainement usé de nombreuses paires de chaussures tant il a crapahuté autour du monde, et noircis d’encre les pages de ses carnets de voyage si précieux.

Diviser en trois parties, sur l’Irlande, la Corée et la Chine, ces feuilles de route décrivent à merveille les paysages, l’histoire, les rencontres liées au voyage, la faune et la flore des pays traversés.

Nicolas Bouvier est avant tout un humaniste, curieux de tout, il nous transmet sa passion des autres et invite le lecteur à un voyage introspectif.

Ma partie préférée est, comme vous vous en doutiez peut-être celle sur l’Irlande. J’y ai retrouvé certaines des odeurs et des lieux que j’avais tant appréciées, mais l’Irlande que j’ai visité m’a parue tout de même assez différente que celle décrite parfois. Mon île de cœur aurait-elle changée depuis le voyage de Nicolas Bouvier en 1985 ? Sûrement !

Galway, février 1985

« Lorsqu’un regard croisait le mien, on m’adressait de grands signes du bras comme si je venais de larguer les amarres. J’ai entendu les discours de clôture : celui de l’Irlandais pouvait se résumer à : Quel plaisir d’être tous réunis à boire ensemble. » Ils ne ménageaient pas les petits verres et malgré ce froid sibérien leur jovialité était intacte. »

Ce n’est pas toi que j’attendais ; Fabien Toulmé

20170818_184523

Un roman graphique qui se lit très facilement publié aux éditions Delcourt dans la collection « encrages ».

Ce n’est pas toi que j’attendais traite d’un sujet difficile, la naissance d’un enfant handicapé au sein d’une famille.

Alors déjà parents d’une petite Louise, Patricia et Fabien attendent avec impatience la naissance de leur deuxième fille. Après une grossesse suivie, Patricia accouche par césarienne à la maternité. Devant la couveuse de sa fille, le papa remarque chez sa fille une physionomie particulière, lorsqu’il ose poser la question « ma fille est-elle normale ? » , l’ensemble du personnel médical se veut rassurant. Un bébé qui a manqué d’air a toujours la peau plus bleue, les enfants sont tous différents à la naissance, un nouveau-né a toujours un aspect particulier…

Quand le médecin leur annonce finalement que la petite Julia souffre d’un souffle au cœur et que cela est souvent lié à une anomalie chromosomique de type trisomie 21, Fabien voit ses craintes se confirmer et c’est tout une spirale de crainte, de doute, de rejet et d’acceptation qui se met en place.

20170818_184558

Un roman autobiographique très touchant, plein de sincérité qui casse les tabous de la différence.

« Bon je le dis tout de suite, c’est un mail de faire-part de naissance un peu douloureux… Normalement la naissance d’un enfant est un jour de fête, on a envie de crier sur tous les toits qu’on est papa, on est fier. Moi, ces dernières heures j’ai plutôt envie de me mettre sous ma couette pour plus trop y penser. Ça serait plutôt l’un des pires moments de ma vie. Depuis hier, je pleure comme un gosse. J’ai sans doute pleuré autant en 24 heures que pendants mes 29 années de vie. Et puis je vous envoie ce mail pour éviter les douloureux « Félicitations papa ! Et alors comment va le bébé ? » Maintenant va falloir que je remette ma tête en ordre et avec Patricia, qu’on se serre les coudes pour éduquer, faire progresser notre petite Julia. »

Quelques heures après ce mail, je recevais une pluie de réponses toutes plus émouvantes les unes que les autres et je fondais en larmes à la lecture de chaque nouveau message ».

Les secrets de vos rêves ; Tobie Nathan

Les vacances sont idéales pour un peu d’introspection et de méditation.

A travers cette méthode sur les rêves, vous retrouverez les clés vous permettant de décrypter les messages inconscients que révèlent vos évasions nocturnes en pays imaginaires.

20170818_184122

Publiée aux éditions Odile Jacob, l’auteur Tobie Nathan est professeur de psychologie à l’université Paris VIII .

Ne comptez pas trouver dans ce livre un dictionnaire des rêves comme celui de Jung, mais plutôt une analyse du travail à entreprendre pour aiguiser l’esprit à la compréhension du rêve.

Pour avoir beaucoup lu Lacan, Freud et Jung le rêve est selon moi très personnel et possède des symboliques particulières selon l’association qu’en fait le rêveur.

Il existe certainement des symboliques communes, ainsi par exemple le symbole du « bateau » est lié à la mère, vous êtes protégé au milieu de l’eau, vous pouvez respirer dans un milieu marin comme dans la vie intra-utérine mais il est également lié à la volonté de détachement, d’autonomie, sortir de l’eau justement pour regagner d’autres terres inconnues, enfin il peut aussi être rattaché à une libido introvertie car l’eau évoque parfois le plaisir sexuel et le fait d’emprunter un bateau pour ne pas y plonger son corps est assez équivoque. Mais, toutes ces explications peuvent changer selon l’état de la mer, ce que représente pour vous un voyage en bateau, la matière dont est fait le bateau sa taille ect ! Autant dire qu’un dictionnaire des rêves vous disant : « rêver d’un bateau représente une envie de liberté » est totalement réducteur.

Dans les secrets de vos rêves, Tobie Nathan délivre des conseils aux rêveurs et tente d’interpréter selon leurs dires, leurs désirs ou leurs craintes inconscients.

Pour être parfaitement honnête j’ai trouvé parfois les conseils de l’auteur un peu excentriques comme lorsqu’il conseille à une dame ayant fait un cauchemar sur la mort d’une de ses amies, d’aller se baigner nue dans une source d’eau, seule en pleine nuit. ???!. Bon, là je suis restée franchement sceptique, il n’y a que la rêveuse qui pourrait nous dire si ce conseil lui a été favorable ou non. Enfin, le fait est qu’on apprend un tas de choses intéressantes.

« L’apparition des animaux en rêve n’a pas été traitée avec l’attention qu’elle mérite. On essaie généralement de rapporter les animaux à ce qu’ils ne sont pas, les considérant comme des symboles. Le serpent signifierait cela, l’araignée ceci, l’abeille autre chose encore… On oublie que le rêveur détient souvent une véritable connaissance des animaux et que leur apparition suit les détail de leur confirmation psychologique ou de leur éthologie. »

Filles impertinentes ; Doris Lessing

Filles impertinentes est un court récit autobiographique de la grande Doris Lessing publié aux éditions Flammarion dans la collection « j’ai lu ».

Un livre parfait pour ceux qui ne sont pas fans des gros ouvrages et qui ne pèsera pas lourd dans vos bagages !

Alors que Doris quitte la pension dans laquelle sa mère l’avait placée à l’âge de quinze ans pour commencer à écrire, son père n’a plus qu’une idée en tête, quitté l’Angleterre, ce pays qui l’a mutilé pendant la guerre. Commence alors une grande période de désillusion pour sa mère. Les voici dans une ferme en Perse, en pleine brousse, endéttés, les relations confictuelles avec sa fille sont de pire en pire, Doris impertinente se moque bien du puritanisme et entend se battre pour sa liberté.

Une œuvre touchante sur les relations mère-fille.

 » Il semble qu’il m’ait fallu toute une vie pour comprendre mes parents, au long d’un chemin jalonné de surprises. Un processus mystérieux d’autant plus effrayant qu’on ne peut l’infléchir en rien, nous mène d’une adolescence féroce – on croirait que parents et enfants se tiennent chacun à un bout du champ de bataille, armes en main – à un stade où l’on peut à tout moment s’imaginer à leur place. »

20170818_183838

Toucher la vie ; Thich Nhat Hanh

Un petit ouvrage parfait pour se ressourcer, écrit par un moine zen vietnamien !

Publié par Flammarion dans la collection « Aventure secrète », l’auteur nous livre ici une méthode de bien-être pour vivre en pleine conscience, loin des soucis futurs ou passés de notre vie.

Réaliser l’unité entre le corps et l’esprit grâce à des techniques bouddhistes de méditation et de respiration nous est enseigné par Thich Nhat Hanh, ce moine engagée pour la paix, exilé en France à la suite de la guerre.

Il faut avoir l’esprit ouvert et concentré pour comprendre son message car personnellement j’étais complètement néophyte face à tous les termes bouddhistes qui sont employés à travers cet ouvrage. C’est une lecture qui apporte un cheminement intérieur vers le mieux être et une philosophie de vie simple et épanouie.

Apprendre à se connaître et chercher à s’améliorer devrait être aussi naturel que d’apprendre à marcher et enlever les roulettes de son vélo !

«  Etes-vous prêt à mourir maintenant ? Etes-vous prêt à arranger votre emploi du temps de manière à pouvoir mourir ce soir en paix ? C’est un défi, mais c’est la pratique. Sinon, le regret vous rongera pour toujours. Pour ne pas souffrir, pour ne pas regretter, la seule solution est de vivre chaque minute qu’il nous est donné de vivre d’une manière profonde, c’est tout. »

20170818_183642

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir ces ouvrages, je suis sûre d’ailleurs que vous avez, vous aussi plein de belles choses à me conseiller.

Alors n’hésitez pas à laisser en commentaire vos lectures préférées !

La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

Un commentaire

  • Chouca
    27 août 2017 - 20 h 23 min | Lien

    Moi je prends le chat 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress