Bio Beauté Soins Corps (bio) Soins Visage (bio)

Les huiles essentielles de Pranarôm

Comme vous le lisez, sur Pure-beauté on est hyper fan des huiles essentielles, on est Huile-essentielle-phile. Et avec vos commentaires on a l’impression que c’est bien réciproque pour vous.

Avec les huiles essentielles de Pranarôm j’ai eu l’occasion de revoir un peu mes connaissances sur les huiles essentielles. Parce que même si je me renseigne régulièrement sur les huiles essentielles, je m’aperçois que mes connaissances ne sont pas tellement à jour !

Première approximation : les huiles essentielles d’agrumes ne se mettent pas sur la peau

La grande majorité des huiles essentielles sont obtenues par distillation. En gros, on met une plante aromatique dans une éprouvette, on fait chauffer à 100°C et pouf, on a de l’huile essentielle. Bon ok, c’est légèrement plus complexe que cela mais vous voyez le principe. C’est pareil pour les huiles essentielles de Pranarôm.

Schéma Site Pranarôm

Schéma Site Pranarôm

Petit point sur les plantes aromatiques, dans le règne végétal ce sont les supers women des plantes ! Difficile de trouver une définition rigoureuse de ces plantes, à part qu’elles dégagent un arôme et qu’elles sont utilisées en cuisine et Phytothérapie, elles peuvent être herbacées ou ligneuses.

Revenons à nos agrumes, on peut trouver de l’huile essentielle d’orange, de mandarine et de citron. Mais elles ne sont pas obtenues par distillation, mais par pressurisation à froid. En gros on prend la peau de l’agrume et on la presse. Ensuite on dissocie les phases pour garder l’huile essentielle. Or dans l’écorce des agrumes il y a du limonène qui est photosensible et qu’on ne doit surtout porter sur la peau.

Or tout ce qui sent l’agrume n’est pas forcément agrume… Prenez le petit grain bigarade, j’adore cette odeur, j’en suis vraiment vraiment hyper fan, car c’est une odeur d’agrume un peu doucereuse comme la mandarine mais avec des notes très vertes de feuillage. Effectivement cette huile essentielle est obtenue par distillation des feuilles de petit grain bigarade, donc pas d’écorces d’agrume, donc pas photosensible, donc on peut le mettre sur la peau !

De même que l’huile essentielle de citronnelle peut s’appliquer sur la peau et heureusement car elle est anti-moustique.

Pranarom - Anti-moustique

Pranarom – Anti-moustique

Après si vous n’aimez pas la citronnelle vous pouvez utiliser l’huile essentielle de géranium. Avec les huiles essentielles de Pranarôm il y a toute une gamme de produit anti-moustique :

  • Spray Corps – Anti-moustique
  • Spray Anti-moustique – Atmosphère & tissus

Deuxième approximation : les huiles essentielles ce n’est pas pour les enfants ni pour les femmes enceintes

Les huiles essentielles certes c’est naturel, voire Bio pour les huiles essentielles de Pranarôm, mais ce n’est pas pour ça que c’est doux ! C’est même déconseillé aux femmes enceintes, aux enfants, aux épileptiques…

Néanmoins il existe des préparations, notamment avec les huiles essentielles de Pranarôm spécialement adapté pour les femmes enceintes et les enfants.

Pranarom - Produits

Pour les enfants, nous avons le Roller – Anti-moustique – Lait corporel. Ce n’est pas avant 6 mois quand même ! Et il s’applique uniquement sur les bras et les jambes 1 à 2 fois par jour. Il contient un actif naturel dérivé de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné

Si avant 6 mois on n’a pas le droit de mettre de l’anti-moustique, à partir de 3 mois on peut quand même être apaisé des piqures avec Roller – Piqûres – Gel apaisant. On l’applique localement sur les piqures, 3 à 4 fois par jour.

On retient quand même : pas avant 3 mois ! Jamais les 3 premiers mois de la grossesse et jamais avant les 3 mois du nourrisson !

Troisième approximation : les huiles essentielles ce n’est pas directement sur la peau

A part l’huile essentielle d’arbre à thé, je n’osais pas mettre une autre huile directement sur la peau sans la diluer au préalable.

Mais en fait on peut quand même appliquer certaines l’huiles essentielles directement localement. Parmi les huiles essentielles de Pranarôm, en cas de piqûre on peut appliquer de lavande aspic directement sur le bouton, on renouvelle l’opération au maximum 10 fois par jours. L’huile essentielle de lavande aspic s’utilise également pour les brûlures, 3 à 4 gouttes sur la brûlure à répéter toutes les 15 minutes autant que nécessaire.

Pranarom - huile essentielle lavande

Pranarom – huile essentielle lavande

Et d’ailleurs cette utilisation est l’usage primordiale des huiles essentielles ! En effet, le chercheur R.M Gattefossé, un des pères de l’aromathérapie, s’est brûlé lors d’une explosion dans son laboratoire et il a eu le réflexe de plonger sa main brûlée dans un récipient rempli d’huile essentielle de lavande. Ça l’a soulagé immédiatement et la plaie a guéri très rapidement !

Quatrième approximation : On ne mélange pas les huiles essentielles avec les produits cosmétiques

Je pensais que les huiles essentielles pouvaient faciliter la pénétration de parabens dans la peau, c’est pour ça qu’il me semblait préférable de ne pas mélanger les huiles essentielles de Pranarôm avec des « produits industriels ». Cela-dit rien dans les huiles essentielles de Pranarôm n’a la propriété de s’attacher aux autres molécules. Donc il n’y aurait pas forcément d’interaction, seulement peut-être avec les galéniques gels, les huiles essentielles de Pranarôm pourraient faire perdre la texture aux produits.

L’idée me plait de pouvoir rajouter une goutte d’huile essentielle de géranium pour me prémunir des piqûres de moustique l’été. Mais quand on commence à s’intéresser aux produits naturels, on a tendance à délaisser au fur et à mesure le plus conventionnel !

Pranarom - huile végétale

Pranarom – huile végétale

En définitive, voilà, je pense que cet article vous a encore plus conforté dans votre amour pour les huiles essentielles, elles ont vraiment beaucoup de propriétés et elles sont hyper puissantes. Et donc à manipuler avec précautions, comme vous avez pu le constater, même si je m’efforce de jouer les premières de la classe voire la lèche-botte avec les huiles essentielles, je commets des erreurs et des approximations, donc encore une fois je vous recommande de prendre conseil auprès d’un médecin ou de votre pharmacien avant d’utiliser les huiles essentielles, surtout auprès de personnes sensibles comme les enfants, les femmes enceintes et les épileptiques !

En tout cas, je suis bien contente d’avoir découvert les huiles essentielles de Pranarôm avec toutes leur gammes adaptées aux différents publics.

Et vous, connaissiez-vous les huiles essentielles de Pranarôm ?

+ d’infos

www.pranarom.com

 

3 Commentaires

  • Karen Dor
    16 août 2017 - 16 h 29 min | Lien

    Merci pour ces infos.
    J’en sais plus maintenant sur l’utilisation des huiles essentielles.

  • ylamou
    21 août 2017 - 10 h 07 min | Lien

    Salut,

    J’utilise pas mal d’huiles essentielles et je trouve que ça guérit vraiment les maux. Moi qui me fais bouffer par les moustiques,oui oui, ils me bouffent c’est pas juste piqué 🙂 du coup, la Lavande aspic est super je me badigeonne directement sur les boutons.
    Pour d’autres, je les mélange à des huiles végétales j’aime beaucoup la Menthe poivrée je me masse le ventre quand j’ai un peu trop abusé au déjeuner ou dîner, ça soulage 🙂 Et avec ce temps incertain, il m’arrive de me masser avec la Ravinstara.

  • 26 août 2017 - 12 h 46 min | Lien

    @ylamou : Oh mais tu t’y connais mieux que moi !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress