Parfum

Un été avec le parfum Giorgio Beverly Hills® Rodeo Drive (édition collector)

Mon niveau de culture des stars hollywoodiennes est proche du néant ! C’est un monde lointain qui ne m’appartient pas et auquel je n’appartiendrai jamais. Ainsi, c’est vraiment en toute ignorance que j’ai accepté de tester le parfum Giorgio Beverly Hills.

Giorgio Beverly Hills® : La découverte

Au premier abord, j’ai ouvert l’emballage rayé jaune et blanc qui pour moi avait comme seulE référence les cabines de change sur les plages normandes…

Ok, la jaune elle est loin sur l'image, mais c'est la seule photo libre de droit que j'ai trouvée...

Ok, la jaune elle est loin sur l’image, mais c’est la seule photo libre de droit que j’ai trouvée…

 

J’ai trouvé le flacon élégant, élancé et délicieusement rétro. Évidemment le petit charm’s s’est « fait la malle » dès que j’ai ouvert le capuchon. Hop une petite pression sur mon poignet, tient, le spectre de diffusion est bien étendu…

Puis les premières effluves sont venues à moi et je les ai trouvées… impertinentes.

Giorgio Beverly Hills® rodeo drive Edition Collector

Giorgio Beverly Hills®

 

Le jus a une odeur ample, sucrée, tenace mais avec quelques chose de piquant et décalé. J’ai beaucoup aimé et je me suis dit, tiens peut-être que c’est un petit parfum de niche qui va me ravir…

Eh bien non, échec. Pas du tout le petit parfum de niche de derrière les fagots, inconnu du commun des mortels.

Il existe depuis longtemps, avant ma naissance, en 1981. Alors, bon évidement, depuis 35 ans je suis prête à parier, que tel ou tel ingrédient de la composition initiale des années 80 s’est avéré allergène, ou trop chère, donc remplacé par a peu près le même. Ainsi, le parfum doit être en 2016 à peu près le même que celui de 1981. Je compte sur vous en commentaire pour me donner votre avis de sa potentielle évolution olfactive.

Giorgio Beverly Hills®  : Le jus

Tous à commencé dans notre cher pays, à Grasse et le 27 février 1981, Gale, épouse du fondateur de la marque, reçoit à Beverly Hills un échantillon codé : J-9186.

Il s’agit d’un jus de cinq fleurs. Peaufiné par les nez Harry Cutler, M.L. Quince et Francis Camail de la société Florasynth-Lautier, le parfum Giorgio Beverly Hills® voit officiellement le jour en novembre 1981.

Giorgio Beverly Hills® - Rodeo Drive Edition Collector

Giorgio Beverly Hills® avec le flacon édition collector

 

A cette époque, figurez-vous que ce parfum est diffusé par spray dans le système d’air conditionné dans… les grands magasins aux Etats-Unis !

Mais bon, la communication et la presse font tout pour faire passer ce parfum pour un produit de luxe. C’est typiquement le genre d’arguments commerciaux qui me laissent de marbre, voire me débecte. J’aurais certainement boudé ce parfum, si j’avais un tant soit peu fait des recherches sur internet avant de l’acquérir.

Donc son jus, car là est bien la principale qualité de ce parfum. Au premier abord, on va trouver, je dirais classiquement de la fleur d’oranger et de la bergamote. Quoique la bergamote c’est l’une des essences d’agrume que je préfère. Rapidement le parfum évolue, pour laisser s’épanouir son bouquet de fleurs blanches avec le Jasmin, le Gardénia, l’Ylang-ylang et la Tubéreuse. Puis en toute fin de journée, le Bois de Santal, le Patchouli et la Vanille seront un peu plus présents.

Giorgio Beverly Hills® - Rodeo Drive Collector

Giorgio Beverly Hills® son jus

 

Parce que oui, c’est un parfum qui n’est pas évanescent, il tient au corps il tient sur les vêtements tout au long de la journée.

Et vous, connaissiez-vous le Parfum Giorgio Beverly Hills® ?

+ d’infos

En vente chez Sephora et en parfumeries sélectives

Giorgio Beverly Hills® Rodeo Drive (édition collector) : 73€ les 90ml

10 Commentaires

  • julie10
    20 juin 2016 - 17 h 11 min | Lien

    coucou, non, je ne connais pas merci pour cette decouverte j’aime bien les parfums qui durnt dans la journee

  • spookey
    20 juin 2016 - 17 h 32 min | Lien

    Je le connais de nom et de réputation, mais je n’ai pas eu l’occasion de le sentir, à voir du coup !

  • Danygi
    21 juin 2016 - 11 h 49 min | Lien

    Bonjour,
    J’ai le parfum Giogio Beverly Hills.
    Je l’aime bien , il tient bien.
    J’ai une amis qui ne jure que par ce parfum.
    Merci pour la petite histoire du parfum.

  • 21 juin 2016 - 12 h 31 min | Lien

    @Julie10 : C’est vrai que les parfums qui tiennent toute la journée se font rares !

  • 21 juin 2016 - 12 h 31 min | Lien

    @Spookey : Tu me diras ce que tu penses de son odeur…

  • 21 juin 2016 - 12 h 32 min | Lien

    @Danygi : Et ça fait longtemps que tu le porte ? Aussi bien l’été que l’hiver?

  • Danygi
    21 juin 2016 - 12 h 38 min | Lien

    Je porte ce parfum depuis 2 ans, et plutot l’hiver.

  • 21 juin 2016 - 15 h 16 min | Lien

    Bonjour,
    tres belle découverte!
    j aime beaucoup le flacon et le packaging, les note sont sympas;
    bisous.

  • Chouca
    21 juin 2016 - 15 h 32 min | Lien

    Très tentant !

  • 18 juillet 2016 - 11 h 02 min | Lien

    J’aime beaucoup les parfums sucrés, je vais le tester, Merci pour cette découverte Pauline.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress