Histoire de marques Parfum

Ce qu’il reste d’un Arpège

L’histoire d’un Arpège

En 1927, Jeanne Lanvin, se casse un peu la tête. C’est l’année des 30 ans de sa fille unique et préférée, elle veut lui offrir le plus beau des cadeaux qu’il soit : un bouquet de fleur. Mais le bouquet que Jeanne offre à sa fille est particulier, il doit être emblématique de la relation fusionnelle de la mère et de la fille.

Effectivement, en remontant l’histoire de la maison Lanvin on s’aperçoit que celle-ci prend un essor considérable à la naissance de la jeune fille. Jeanne adore habiller sa petite Marguerite avec les plus belles broderies anglaises qu’il soit (peut-être que son enfance modeste ne lui avait pas permis de jouer à la poupée comme elle voulait). Du coup toutes les bourgeoises parisiennes sont vertes de jalousie et veulent également voir la chair de leur chair aussi bien habillée que la petite Marguerite, dit Ririte. Hé oui, c’est pourri comme surnom, on est d’accord, d’ailleurs la principale concernée est du même avis et changera donc de prénom un peu plus tard en Marie-Blanche.

On retiendra donc, de cette partie de l’histoire, deux choses :

  1. Une femme devenue mère contribue considérablement à l’essor de l’entreprise familiale.
  2. Il faut arrêter de donner des surnoms débiles aux pauvres petits enfants qui n’ont rien demandé !

Bref, donc en 1927, Marie-Blanche a 30 ans et se voit offrir un magnifique bouquet de fleur. Pour le composer sa mère S’est entourée de deux créateurs de talent Paul Vacha et André Fraysse, qui vont élaborer non seulement un bouquet floral mais un magnifique Parfum.

En voici sa pyramide olfactive :

  • En tête : Aléhydes, Bergamote et Néroli
  • En cœur : Ylang-ylang, Rose, Iris, Jasmin, Coriandre, Clous de girofle, Géranium, Tubéreuse, Muguet
  • En fond : Patchouli, Vétiver, Santal, Vanille et Styrax

Dès que les 60 essences vinrent chatouiller les narines de la jeune trentenaire, celle-ci s’est exclamée : « On dirait un arpège ! ». Marie-blanche était une passionnée de musique et de chant, elle reconnut dans la fragrance une profonde harmonie.

Si vous aviez séché étiez absent ce jour au cours de musique, un arpège est un groupe de notes qui, jouées simultanément, forment un accord. Cette technique est très souvent appliquée aux instruments à cordes, il faut savoir que Marie-blanche avait la harpe en instrument de prédilection.

logo lanvin

On a donc la fragrance et le nom, maintenant il nous manque le reste ! Le flacon. Il fut designé par Albert Armand Rateau : la fameuse boule noire. On habillera cette dernière d’un capuchon doré à l’or fin et de l’emblématique dessin de Paul Iribe représentant Jeanne Lanvin et sa fille enfant. Ça c’est la version grand publique, car certaines personnes se virent offrir le parfum dans son édition limitée avec le flacon en cristal de baccarat tout droit sorti de la manufacture de Sèvres enveloppé dans son « étui sac » conçu par Cartier, rien que ça !

Ce parfum fut un immense succès ! En écrivant cet article je regrette encore plus amèrement que ma grand-mère ne soit plus de ce monde, elle aurait pu me donner ses impressions sur ce parfum, emblématique de son époque. Elle qui aimait les fragrances florales n’a certainement pas dû y rester insensible.

lanvin arpege

Ce parfum marquera son époque. Auparavant on n’avait jamais eu l’idée de mettre autant de santal dans un parfum féminin. Moi ce qui me surprend le plus c’est la coriandre et le clou de girofle en note de cœur.

Et maintenant, vous avez surement envie de courir à la parfumerie la plus proche de chez vous pour vous faire votre propre idée de cet accord unique…

Hélas, à l’heure actuelle, c’est impossible ! A moins que farfouillant dans la salle de bain de votre grand-tante vous découvriez un flacon d’Arpège datant d’avant 1990. En effet, c’est à cette date-là que le parfum fut « remis au gout du jour« .

En règle générale, c’est le pire cauchemar des femmes qui ont enfin trouvé Leur Parfum : voir ce dernier changer. Comme ça sans prévenir. Et le pire c’est quand la vendeuse nous prend pour une imbécile frappée d’anosmie (perte de l’odorat) « ah, non, non, c’est bien le même ». Oui c’est ça, mon c.. œil. Au moins, donnez-nous une raison en expliquant par exemple que certaines matières premières se sont révélées trop chères allergisantes aux yeux de la nouvelle législation et ont été remplacées par des substances de synthèse qui le sont moins.

Éclat d’arpège

En 2002, la maison Lanvin proposa un nouveau parfum Éclat d’arpège. On retrouve le même flacon boule avec le même dessin mais cette fois sur un fond lilas.

Concernant la pyramide olfatique, et bien force est de constater qu’elle n’a plus grand-chose à voir avec l’original !

  • En Tête : Lilas, Citron de Sicile
  • En Coeur : Fleur de Pêcher, Glycine, Pivoine Rouge
  • En Fond : Muscs Blancs, Ambre Précieux, Cèdre Blanc

Il n’y a pas une seule note commune !

parfum éclat d'arpege eyes on you

A mon avis si Jeanne avait offert ce bouquet floral à sa fille pour son trentième anniversaire, celle-ci ce serait exclamée : « J’ai plus 15 ans, il serait temps de couper le cordon ! »

En 2015, c’est le contenant qui a été remis au gout du jour, sous la forme d’un visage maquillé espiègle. On conserve néanmoins le capuchon dessiné par Albert Elbaz, ponctué d’une pierre fuchsia se basant sur deux anneaux représentant la rencontre entre les deux arpèges.

P1170788

Pour le coup, le contenant et le contenu sont en accord.

Éclat d’arpège est un parfum juvénile, frais et coquin. Parfaitement adapté à une jeune fille. Mais il n’est pas non plus commun et très facile à porter, il lui reste quelque chose de crémeux, de tubéreux… Original.

P1170792

Quand j’ai commencé à le porter, j’ai eu l’impression bizarre de sortir dans la rue déguisée avec une grosse robe de princesse rose bonbon ornée de perles, nœuds et touticuanti. Et puis j’ai commencé à vivre avec et j’ai aimé, assumé la petite espiègle toujours présente du haut de mes 30 ans…

Et vous que pensez-vous d’Arpège ? Et d’Eclat d’Arpège ?

+ d’infos

Éclat d’arpège : 42€ (50 ml)

 En vente, en exclusivité, aux Galeries Lafayettes

3 Commentaires

  • spookey
    5 novembre 2015 - 11 h 13 min | Lien

    Ma mère a toujours porté Arpège et elle a 68 ans, donc même si certaines notes ont changé, après les années 90, ma mère l’a toujours aimé, c’est le seul d’ailleurs, qu’elle porte. J’ai porté aussi Eclat d’Arpège il y a plusieurs années, c’est très frais, j’ai bien aimé, mais là, la version 2015 est superbe, je suis vraiment fan du flacon ! ^^

  • julie10
    6 novembre 2015 - 12 h 39 min | Lien

    bonjour, je pense que l’ancien arpege est trop classique d’odeur er de flacon, mais le nouveau ne me plait pas je trouve que le flacon ne reflete l’image de lanvin , je ne peux pas parle de l’odeur car je ne l’ai pas sentit

  • KIKI2B
    27 février 2016 - 13 h 51 min | Lien

    J’aime beaucoup ARPEGE, bien sûr, je préfére la version originale que j’ai eu la chance de recevoir en cadeau avant 1990. Je trouve que c’est un parfum de légende au même titre que le N° 5 et SHALIMAR.
    Il est parfait en tout point: fragrance multiple, tenace sans être envahissante, une merveille qui a du caractère. Par contre, je n’apprécie pas son dérivé, ECLAT D ARPEGE, ce n’est pour moi qu’un coup de pub bien maladroit. D’une manière générale, je suis contre les « adaptations » de nos grands jus : Miss Dior, Ivoire de Balmain, Violette de Toulouse de Berdoués, etc….autant de créations magnifiques à leur arrivée sur le marché qui plus tard subi des « arrangements » dans leur composition respective, pas toujours très heureux. J’espère que cette « pathologie du changement » ne va pas devenir une épidémie car les grands parfums n’ont pas beson de tout cela pour exister. De plus, à travers la fragrance qui nous est chère, il y a aussi notre vécu, nos souvenirs, enfin; de grands moments de notre vie..

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress