Actu Beauté Actualités de la beauté

La Cuisine de la minceur durable

Il y a peu de temps, j’ai entendu parlé pour la première fois des aliments à IG bas… IG pour Index glycémique. Je ne me suis jamais vraiment préoccupée de faire un régime alors inutile de vous dire que tout le jargon qui s’y rapporte m’est plutôt inconnu. Toujours est-il qu’en consommant principalement ces aliments, on peut espérer mincir dans la durée et sans sensation de faim. J’ai été complètement bluffée par la métamorphose de Clyne.

A peu près au même moment, dans Les Maternelles, était invitée Danièle Gerkens pour son livre Zéro Sucre. Pendant un an, cette journaliste au ELLE a renoncé au sucre et, outre les kilos qu’elle a perdu, s’est trouvée en bien meilleure forme.

la cuisine de la minceur durable (2)

La Cuisine de la minceur durable de Marie Chioca et Brigitte Fichaux, sans que ce soit évoqué en quatrième de couverture se base justement sur une régulation de la glycémie. Or, celle-ci va de pair avec diminution de sa consommation de sucre.

Dans la première partie « Les Bases diététiques » sont justement mis en valeur les aliments à index glycémique bas qui procurent le glucose nécessaire et permettent de nous rassasier jusqu’au repas suivant sans prise de poids. C’est sans surprise que l’on retrouve, parmi ces aliments, les légumineuses (lentilles, pois chiches, fèves…). En revanche, les céréales complètes, que je pensais exemplaires, sont dans la catégorie IG moyen. On conseille donc de les accompagner de légumes verts pour en abaisser l’IG.

cuisine minceur durable sommaire

Les parties suivantes sont consacrées aux recettes : entrées, déjeuner, collations, dîner, desserts.
On y trouve tous type de plats, végétariens ou non, et pour toutes les saisons. On y trouve donc forcément son compte.
Mes recettes préférées ? le Taboulé aux pois chiches très rapide à réaliser, rassasiant … parfait pour les déjeuners rapides (et en pique-nique), les polpettes italiennes, la salade tiède quinoa, lentilles du Puy et poireaux confits, la ratatouille au four et évidemment ce superbe fondant au chocolat.

la cuisine de la minceur durable (6)

Chaque nouveau chapitre est aussi l’occasion d’édicter quelques principes de bases de la minceur durable. On a comme ça toutes les clés en main pour faire sien ce nouveau régime alimentaire.

Mon avis sur La Cuisine de la minceur durable

Avant même la lecture de ce guide, je n’avais pas de doute sur les bienfaits des légumineuses. Je suis même devenue, depuis notre retour d’Inde, une spécialiste du dal sous toutes ses formes (dal fry, dal makhani, chana dal…). En dehors de ça, je sais peu les cuisiner. Du coup, j’étais bien contente de découvrir des recettes tout à fait différentes.
En outre, ce qui m’a plu dans cet ouvrage c’est la simplicité des recettes et la rapidité d’exécution de la plupart d’entres elles. L’utilisation de légumes et légumineuses en boite (pois-chiches, haricots verts, ratatouille…) n’est pas exclue, ce qui est aussi grandement agréable.

Certes, les temps indiqués pour la réalisation des recettes sont un peu en dessous de la réalité mais ça reste assez rapide. Et si cela est encore trop long, vous verre, il y a encore plus simple.

Les ingrédients utilisés sont trouvables très facilement dans n’importe quel magasin bio. Certains sont d’ailleurs à avoir toujours dans ses placards : son d’avoine, crème de soja, sirop d’agave, farine complète de grand épeautre. Une fois que vous avez ça, vous pouvez quasiment tout faire, même en ne vous fournissant que dans des magasins classiques. Il y même pas mal de recettes qui ne nécessitent pas de passage en magasin bio.

la cuisine de la minceur durable

Comme pour le guide de la Slow Cosmétique, je pense que je vais piocher par ci par là sans forcément appliquer à la lettre toutes les recommandations. Parce qu’honnêtement, aucun dessert aux repas, pour l’instant,c’est vraiment trop dur pour moi. ça veut dire pas de chocolat trempé dans la tisane du soir non plus. Mais j’y viendrai peut-être. Après tout, ça ne me semble pas si déconnant d’avoir sa dose de sucré pour le goûter.

A noter néanmoins que pour mincir durablement, le régime alimentaire est toujours à coupler avec un peu de sport.

+ d’infos

La cuisine de la minceur durable : Avec 90 recettes savoureuses et bonnes pour la santé / Marie Chioca et Brigitte Fichaux .- Terre Vivante, 2015 (22€)

Vous pouvez feuilleter un grand nombre de pages directement sur le site de l’éditeur. Vous pourrez constater par vous même de la simplicité des recettes.

www.terrevivante.org

5 Commentaires

  • 24 juin 2015 - 9 h 57 min | Lien

    Il a l’air chouette ce livre de recettes !
    Deltreylicious

  • spookey
    24 juin 2015 - 15 h 14 min | Lien

    J’ai encore du mal avec les produits bios, car ça reste relativement cher quand même. Quand j’en trouve à un prix raisonnable, j’achète sinon, ça devient vite un gouffre financier ! lol

  • 24 juin 2015 - 16 h 48 min | Lien

    @deltreylicious : Pour se faire plaisir sans culpabiliser, c’est l’idéal !

    @spookey : Oh tu sais, ils n’insistent pas trop sur le côté bio des produits. Après c’est vrai que de nombreux ingrédients utilisés se trouvent surtout en magasins bio. Mais tu vois, le taboulé aux pois chiches, par exemple, je l’ai même fait avec de la semoule classique. Bon, ça perd de son originalité mais la recette est très bonne.

  • julie10
    25 juin 2015 - 17 h 13 min | Lien

    coucou, j’ai un livre qui ressemble a celui ci, j’en fais quelques fois la sante et la beaute passe aussi par l’assiette

  • 2 juillet 2015 - 16 h 07 min | Lien

    @julie10 : On peut avoir tendance à l’oublier mais c’est évident !!!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress