Zoom sur...

Acné hormonale : les astuces de la dermato pour retrouver une jolie peau (le régime sans eau)

L’acné hormonale, c’est une vraie galère. Elle survient à un âge où notre peau est censée être la plus belle, l’âge où les problèmes de peau sont censés être derrière nous et où les premières rides ne sont pas encore là. Du coup, je ne vous raconte pas mon drame… Et, non ceci n’est pas exagéré du tout. Un (mélo)drame, j’vous dis.
A un drame physique – on est d’accord, un bouton c’est quand même bien moche – vient s’ajouter un drame psychologique qui se joue chaque matin et soir devant le miroir de la salle de bain. Difficile de supporter ce visage que l’on ne reconnait plus, un visage encore net il y a quelques mois. Difficile d’assumer ces traces disgracieuses en public, de se sentir obligée de se justifier d’avoir une peau aussi pourrie à cet âge.
Je ne suis pas du genre extravertie mais force est de constater que avec l’apparition de ces intrus, je n’avais qu’une envie : faire l’autruche (au sens propre du terme).
Enfin…ok c’est pénible, mais on est d’accord, il y a pire drame dans la vie.

Les meilleures photos, celles prises de dos ^^

Les meilleures photos, celles prises de dos ^^

Le rendez-vous avec la dermato… avec une question « Comment soigner l’acné hormonale »

Décidée à prendre le problème en main, je suis allée voir cette dermato sur les conseils d’une blogueuse fort célèbre qui elle-même y avait été sur les conseils d’une blogueuse star. C’est dire les références. On comprend pourquoi son cabinet est à deux pas de la Place Vendôme.

Cela fait maintenant un peu plus de deux mois que j’y m’y suis rendue – il me fallait le temps de digérer tout ça – alors je n’ai plus en tête le détail exact du déroulé de la séance mais j’ai gardé en tête les grandes lignes.

En gros, elle m’a dit que la responsable de tout, c’était ma pilule, la Diane 35 – enfin son arrêt plutôt. Ce que mon gyneco à infirmé ensuite donc je ne suis pas plus avancée sur le sujet.

Elle a observé attentivement ma peau et m’a donné quelques conseils de base. La première étant de ne plus mettre d’eau sur mon visage, même quand je me douche, même si je me lave les cheveux. Imaginez la gymnastique que c’est tous les matins.
Pourquoi ? Parce que l’eau calcaire est trop agressive pour les peaux sensibles et réactives.
La seconde étant de ne plus toucher – JAMAIS – à mes boutons.

La routine de soins anti acné-hormonale

Voici donc la routine beauté (sans ordonnance donc) qu’elle m’a conseillée et qui est visiblement la même pour tous les cas d’acné hormonale.
Lait démaquillant Sensibio de Bioderma
Eau thermale Avène pour rincer
Ictyane HD de Ducray, dont on peut enlever l’excédent avec un mouchoir.

acné hormonale soins de base

Et rien d’autre. Pas de sérum, pas de lotion. Pas même un contour des yeux. Rien, absolument rien d’autre que ces 3 cosmétiques de base. Il parait que le reste est inutile. Mouais.
Je dois bien le confesser, je ne suis pas à la lettre ses indications. Je serais vraiment trop malheureuse. J’ai conservé le contour des yeux.
Et pour les produits, j’ai choisi :

Lait micellaire Sensifluid A-derma ou Lait à l’Eau micellaire Barbara Gould complété si le maquillage est plus tenace par l’Eau micellaire purifiante Phys-Ac A-derma
Eau thermale Avène (pour rincer)
– ou Eau florale Sanoflore
– soin Hydralba A-derma (matin) et Phys-Ac Globla A-derma (soir)
Je vous en reparle vite plus en détail dans un autre article.

Cette routine beauté est complétée par deux « médicaments » que l’on obtient uniquement avec ordonnance.
Tolexine Gé : il agit comme antibactérien et est justement prescrit en cas d’acné inflammatoire. Honnêtement, je l’ai pris 2 mois sans voir de nette amélioration.
– une composition à base d’acétone qui a fait bondir ma pharmacienne. De toute sa carrière, elle n’avait jamais vu ça. De mon côté, j’ai un peu tiqué également. C’est vrai que ça pu bien l’acétone. Et en terme d’efficacité, je ne suis pas convaincue que ça soit plus efficace que l’Eryfluid ou ce genre de produit.

Pour le dos, une autre dermato m’avait conseillé Septivon une fois par semaine mais je n’ai pas essayé. A voir si c’est efficace…

Quid du maquillage ?

Selon la dermato, il est possible de se maquiller. Quand bien même, notre fond de teint préféré est bourré de silicones on peut toujours l’appliquer. Parce que finalement l’acné hormonale est un dérèglement interne.  On peut avoir de l’acné et pourtant n’avoir quasiment aucune activité bactérienne à la surface de la peau. Donc ce que l’on fait à la surface n’a finalement peu d’importance. A condition, bien évidemment, de respecter quelques règles d’hygiène. La règle la plus importante étant le démaquillage. Ok donc pour le fond de teint mais le soir, on prend du temps pour bien démaquiller tout ça.
Je suis revenue à la poudre bareMinerals sans être tout à fait convaincue que ce soit la meilleure solution. Si on insiste trop, les imperfections sont davantage mises en reliefs qu’avec un fond de teint liquide.

Les résultats après 2 mois

2 mois plus tard, avec un peu de fond de teint minéral et un plan pas trop serré, ça va mieux. Ouf...

2 mois plus tard, avec un peu de fond de teint minéral et un plan pas trop serré, ça va mieux. Ouf…

Il n’y a pas de miracle. L’acné hormonale est persistante. Mais c’est une certitude, ma peau va mieux. Elle est moins irritée, présente moins d’inflammations. Elle est bien hydratée. La différence est flagrante. Ceux qui me connaissent n’en reviennent pas. Il me reste encore quelques petits boutons (une dizaine, ça devient supportable) mais le champ de bataille du début a disparu.
Quand je me maquille, aujourd’hui, j’arrive à donner l’illusion d’une jolie peau (enfin, de pas de trop près non plus et beaucoup moins en fin de journée). Honnêtement, je ne pensais pas que ce serait si efficace. Il suffit parfois de gestes simples et d’un peu de rigueur pour que tout s’arrange.

Certaines filles, qui ne jurent que par le combo démaquillage (à l’huile de préférence) + nettoyage (au gel moussant) hurlent au sacrilège quand on leur dit que lait rincé à l’eau thermale fait office de démaquillage et de nettoyage. Pour avoir essayé les deux, je sais que ma solution est celle qui convient le mieux à ma peau. L’autre n’est pas mauvaise et je sais que vous êtes nombreuses à utiliser des produits qui se rincent à l’eau mais, aujourd’hui, je préfère éviter.

Ai-je l’impression d’avoir la peau encore encrassée ? Non absolument pas. Les eaux vaporisées ensuite permettent d’enlever les résidus et apportent un petit coup de fraicheur. Mais l’atout majeur, c’est ma peau qui ne tiraille pas.
Le visage est-il véritablement propre ? Selon moi, le meilleur test est le passage du coton imbibé (lotion, eau thermale, eau florale ou même de lotion micellaire) le lendemain. Si le coton est propre, c’est que visiblement, vous avez bien fait le boulot la veille. Le mien, en tout cas, est aussi propre que lorsque j’utilisais huile + gel moussant + lotion.
Quid de l’éclat ? Un gommage et un masque une fois par semaine suffisent largement à éviter le teint terne. Dans ces cas là, pour éviter l’eau j’asperge mes lingettes Lamazuna d’eau thermale et j’enlève patiemment les excédents. Evidemment, ça demande un peu plus de patience qu’à l’eau mais rien d’insurmontable, je vous assure.

Les trois conseils à retenir

Pas d’eau sur le visage
Ne pas toucher à ses boutons : c’est la partie qui demande le plus gros effort et que je n’ai pas encore tout à fait réglée. Même machinalement, je ne peux pas m’empêcher de passer mes mains pleines de bactéries sur mon visage. Quelle que soit la tête du bouton, que ce soit un point noir, ou un petit bouton blanc, on ne touche pas. Y toucher, c’est le meilleur moyen d’amplifier le phénomène et de voir se former des cicatrices. J’en ai fait les frais.
– On revient à une routine de soin simple

Vous avez déjà souffert de ce problème ? Peut-être avez-vous de bons conseils à donner ?
J’ai lu qu’un régime sans gluten pouvait être efficace. Vous avez déjà essayé ?
N’hésitez pas à donner vos méthodes et astuces, je suis preneuse 🙂

14 Commentaires

  • 19 novembre 2014 - 8 h 22 min | Lien

    Personnellement je suis allée voir ma dermato la semaine dernière car j’ai un gros soucis d’allergie avec certains soins visage qui me provoquent de sérieux problèmes au niveau de la bouche (lèvres enflées, démangeaisons, contour rouge etc …).
    Après avoir étudié ma peau elle m’a donné 2 produits à appliquer uniquement le soir :
    – gel nettoyant Sébium de Bioderma
    – soin Effaclar de La Roche Posay
    Elle m’a dit qu’il fallait que j’évite les produits contenant de l’alcool pour ne pas agresser ma peau.
    Et c’est tout. Mais ce sont des produits dont je n’ai lu que du bien.
    Avec l’Effaclar il y avait également un petit gel nettoyant de la gamme offert que je testerai sûrement.
    Mais je ne les ai pas encore essayés, j’attends que ma bouche reprenne à 100 % forme humaine. Mais j’avoue que j’ai quand même peur désormais de me mettre quoi que ce soit sur le visage. Mais si ça se passe bien je pense en effet étoffer un peu car ça manque un peu d’hydratation je trouve.

  • 19 novembre 2014 - 10 h 20 min | Lien

    J’avais déjà lu qu’il ne fallait jamais mettre d’eau. J’avais voulu essayer et, sans y penser, j’ai remis de l’eau sur mon visage… Il faudrait un jour que je teste et m’y tienne.
    Je note tes conseils 😉

  • 19 novembre 2014 - 13 h 59 min | Lien

    Merci , je suis dans cette passe aussi depuis mai changement de pilule la mienne me rendais malade. Du coup je n’ai plus aucune règle je ne suis plus du tout malade . Mais le hic ma peau des boutons sont apparus .Moi qui n’en ai jamais eu c’est maintenant passé la 30ene que j’ai de l’acné et je n’assume pas du tout cela me gêne. IL y a des jours ou cela peux aller ou c’est cacher sous le fond de teint mais d’autre pas.
    Il faudrait que je teste le démaquillage et nettoyage sans eau. Ma peau sensible et réactive apprécierais mais j’aime tellement le contact avec l’eau. Et puis je ne vais pas gâcher mes produits mais j’y songerais pour la suite.
    En tout cas oui j’ai cette sensation de peau qui sature. trop de soin (lotion , eau florale, contour des yeux , sérum , crème) et bien j’ai tout simplement alléger ma routine d’hydratation je n’applique pas systématiquement mon sérum et le soir il m’arrive de mettre mon sérum mais aucune crème ensuite. Ma peau est déshydrater donc pas évident de trouvé une routine qui hydratera sans surcharger.

  • spookey
    19 novembre 2014 - 14 h 35 min | Lien

    Mon homme ( qui a 42 ans ) a eu ce même problème il y a quelques mois, mais il n’a pas eu le même traitement que toi ( la peau des hommes est différente en plus ! ), des gélules à avaler ( sans doute le même composant que dans les tiennes ) et une solution désinfectante à appliquer sur les boutons qui sortent pour éviter de les toucher et pour les assécher et surtout pas de soleil ! Il continuait à utiliser la gamme Sébium de Bioderma en complément et ils sont tous partis… Je pense que chaque cas est différent ! J’ai souffert d’acné très longtemps étant jeune, jusqu’à mes 17 ans et après avoir pris le traitement de choc Roaccutane et Diane 35, plus rien ! Je pense aussi que c’est parce que je prends une pilule contraceptive de 3e génération, ça me protège complètement et je me dis que le jour où je vais arrêter ( car il faudra bien arrêter un jour, car ce n’est pas naturel ), je risque d’avoir des surprises… Désolée pour le pavé ! lol

  • 20 novembre 2014 - 10 h 27 min | Lien

    @Les Petits Bavardages de Magalie : Ah oui, c’est étonnant ce genre de routine. Surtout si ce sont des allergies. Tu ne devrais pas avoir besoin de produits anti imperfections. En tout cas, je compatis, les allergies, ça peut aussi pourrir la vie.

    @Lili : En même temps, je comprends, si tu n’as pas une très bonne raison d’arrêter d’en mettre, c’est trop contraignant de devoir s’y tenir.

    @Chouby : J’ai l’impression qu’on est dans la même situation. Quelle galère ! Tu as essayé en ne mettant qu’une crème hydratante et en oubliant le sérum le soir ? Pour ma part, je n’ai plus de sérum dans ma routine. Et ma peau semble suffisamment hydratée.

    @spookey : Et ben… c’est hyper surprenant comme histoire. Comme ça, du jour au lendemain, sans raison particulière, ton homme s’est retrouvé avec plein de boutons ? J’aurais aimé que les miens partent aussi rapidement. Mais il est hors de question que je reprenne la Diane35, la Jasmine ou toute autre pilule de ce genre. Quant au Roaccutane, si tu espères avoir un enfant prochainement, il ne faut même pas compter dessus. Donc pour l’instant, je préfère faire sans. En espérant que tout ça finisse par se réguler. Je te souhaite sincèrement de ne pas avoir ces problèmes le jour où tu décideras d’arrêter. Après tout, il y a plein de femmes chez qui tout se passe bien 🙂

  • spookey
    20 novembre 2014 - 13 h 43 min | Lien

    Eh bien, tu vois, j’ai pris du Roaccutane pendant plusieurs années et je n’ai eu aucun souci pour avoir mes 3 enfants, donc tout peut être relatif. Et par rapport à mon homme, j’ai oublié de te dire qu’il a arrêté la cigarette et ne « fume » plus que des cigarettes électroniques, voilà sans doute la raison de son acné soudain ! ^^

  • 21 novembre 2014 - 10 h 04 min | Lien

    @spookey : C’est un comble ça 😉 sa peau s’était acclimatée à la fumée de cigarette et elle a été toute chamboulée à sont arrêt? Incroyable. Concernant le Roaccutane, je me suis mal exprimée, ce que je voulais dire c’est qu’on ne peux pas avoir d’enfant pendant ni immédiatement après. C’est pour ça que, aujourd’hui, je préfère éviter ce genre de mesure radicale.

  • julie10
    23 novembre 2014 - 10 h 17 min | Lien

    coucou, moi aussi avec mes 32 ans j’ai toujours ce probleme, en ce moment mon miracle a moi c’est une creme ioma que je passe deux fois par jour pour l’instant je n’ai pas trouv mieux , je n’ai pas teste le regime sans gluten, je ne sais pas si l’alimentationa un lien avec l’acnee !

  • 24 novembre 2014 - 19 h 18 min | Lien

    @julie10 : Je ne sais pas si c’est rassurant de savoir qu’on est nombreuses dans ce cas… toujours est-il qu’on se sent un peu moins seules 😉 Je veux bien te croire pour Ioma. Ils font de très bons produits.

  • Micha
    12 novembre 2015 - 23 h 11 min | Lien

    J’ai lu votre article avec beaucoup d intérêt et le trouve vraiment complet . Aussi , j’aimerais savoir quelle composition à base d’acétone votre dermatologue vous a t il prescrit? . Cela m’intéresse particulièrement .merci de me répondre quand vous le pourrez

  • 30 novembre 2015 - 15 h 40 min | Lien

    @Micha : Bonjour. Merci pour votre commentaire. Outre l’acétone, cette composition intègre : érythromycine, alcool à 60° et propylène glycol.En revanche, je n’ai plus les dosages.

  • Noé
    9 janvier 2017 - 19 h 59 min | Lien

    Bonjour Élodie,merci pour ton article très intéressant.
    Je souffre comme toi d une acné hormonale et comme toi j ai une peau pas terrible depuis que j ai arrêté la pilule Diane 35 (dans le projet d une grossesse).
    J ai été voir un dermatologue qui m a prescrit un antibiotique oral (josamicine) et erythrogel localement.Sincerement je ne vois pas de grosse amélioration:-(
    Peux tu me dire quelle meilleure crème hydratante as tu testée?j ai l impression que dès que j en mets mon acné est pire.
    Merci pour tes conseils.

  • 12 janvier 2017 - 18 h 09 min | Lien

    Bonjour Noé,
    Oui, malheureusement, contre l’acné hormonale, il n’y a pas de miracles. On ne peut que « limiter les dégâts » en espérant que ça passe.
    Pour ma part, je n’ai aucun problème avec Sebiaclear Hydra (Laboratoires SVR) que j’utilise en ce moment et Cleanance Hydra (Avène).
    J’espère que l’une des deux te conviendra.

  • Pingback: Physiopure de SVR : routine démaquillage en 3 temps - Pure Beauté

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress