Les dimanches de Pure-Beauté

[Les dimanche de Pure-beauté] #16 : des lectures pour l’été

Pour cette nouvelle sélection de lecture, je vous préviens on va voyagerà l’autre bout du monde ou aux limites du réel. On va suivre des destins de femmes incroyables que l’on va voir évoluer au travers d’expériences hors du commun. On va plonger au cœur du Liban en guerre, du Mozambique colonial du début du XXe siècle ou encore de la France profonde.
Dans tous les cas, à une exception près, je vous promets de la belle littérature. Je ne sais pas vous mais moi, même en été, je ne succombe que très rarement à la « chick lit ».

henning mankell un paradis trompeurUn paradis trompeur / Henning Mankell.- Actes Sud, 2014

Voilà un premier destin de femme hors du commun. Celui d’Hanna Randstrom, que sa mère, trop pauvre pour s’en occuper, envoie sur un navire en partance de Suède et à destination de l’Australie. Le voyage en bateau est en lui même une épopée. Hanna va y trouver l’amour, va connaitre la solitude, la tristesse. Puis une jour, elle décide de s’en échapper. Son point de débarquement : Lourenço Marques (aujourd’hui Maputo) au Mozambique. Son refuge : une petite chambre dans bordel/hôtel. Elle y rencontre Senhor Vaz. Ce n’est certes pas un apollon mais il promet de prendre soin d’elle et après ce qu’elle a déjà traversé c’est plus que suffisant. Alors que des jours paisibles s’annoncent enfin, Senhor Vaz meurt et la voilà qui se retrouve à la tête du bordel et d’une fortune colossale.
Tout cela n’est pas sans attirer les convoitises. Hanna se sent bien seule dans ce monde où les Blancs ont peur des Noirs, et inversement, et où la violence est omniprésente.
Serait-il temps de rentrer chez soi?
Un roman absolument passionnant, plein de rebondissements, et totalement addictif. A la fin de chaque chapitre, j’avais envie d’entamer le suivant. Après tout, une jeune suédoise tenancière d’un bordel au Mozambique, ce n’est pas courant comme histoire.

 sorj chalandon le quatrième murLe quatrième mur / Sorj Chalandon.- Grasset, 2013

De Sorj Chalandon, j’ai quasiment lu tous les romans. Ce qui me plait c’est sa double casquette de romancier et de reporter qui ne donne que plus de profondeur a ses intrigues. J’avais acheté un peu par hasard Mon Traitre, l’histoire d’amitié entre Antoine , luthier parisien et Tyrone Meehan, membre influent de l’IRA qui se révèlera être un traitre. J’avais trouvé ça tellement poignant qu’à la suite de ça, j’ai acheté toute sa bibliographie. Forcément j’ai eu quelques déceptions (Le Petit Bonzi et Une promesse) mais elle sont largement compensées par les autres : Mon Traitre donc mais aussi sa suite Retour à Killybegs ou encore celui-ci Le quatrième mur.
Le quatrième mur c’est l’histoire d’une idée folle, celle de Samuel, mise en œuvre par son ami George, de monter Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth en pleine guerre du Liban. Un peu de poésie dans ce monde de brute. Une volonté de suspendre l’instant d’une pièce les atrocités de la guerre. Et comme l’idée n’était déjà pas assez folle, l’idée de Samuel est de faire jouer ensemble des acteurs de chaque camps ennemis : un Créon chrétien, une Antigone palestinienne, un Hémon druze… Autant de beaux portraits de jeunes gens, ennemis par la force des choses, mais qu’un objectif commun va rapprocher.
C’est passionnant, c’est poignant, c’est dur. Pas de happy end hollywoodien ici. Il faut se contenter de la cruauté de la guerre qui ne laisse personne indemne.

jonas jonasson le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaireLe vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire / Jonas Jonasson, Presses de la Cité, 2011

Avec tout le battage qu’il y a eu autour de ce bouquin, avec les critiques élogieuses qu’on an pu lire, je me suis dit qu’il fallait que je le lise. D’autant plus que la couverture est carrément amusante avec ce grand père en costume d’éléphant rose. En littérature d’été Le Vieux avait toutes ses chances.

Alors qu’il s’apprête à célébrer son centième anniversaire, Allan Karlsson, décide de fuguer. C’est alors que commence sa « balade », parsemée d’embuches et de rencontres à travers la Suède. En parallèle, on découvre la vie de cet hurluberlu qui, grâce à son talent d’artificier, a rencontré les grands dirigeants du XXe siècle.

Honnêtement, je ne sais pas pourquoi ça n’a pas pris. Dès le début j’ai senti que ça allait m’ennuyer. J’ai quand même persévéré un peu et j’ai abandonné. Non, vraiment, je ne pouvais pas continuer. L’histoire ne m’a pas séduite, les personnages sont antipathiques. J’ai bien compris qu’il ne fallait pas prendre ça au premier degré. Il n’y a qu’à voir la couverture pour le comprendre. Mais non, ça ne passe vraiment pas, on s’ennuie ferme. Certes, c’est loufoque mais ce n’est pas drôle. Et ne parlons pas de l’écriture (ou de la traduction), qui n’est franchement pas très bonne.
Si l’une d’entre vous l’a lu, je suis curieuse d’avoir votre avis. Quelque chose m’a peut-être échappé?

frederique deghelt les brumes de l'apparenceLes brumes de l’apparence / Frédérique Deghelt.- Actes Sud, 2014

Aaaahhh la littérature française d’introspection. Autant ça peut être super chiant autant elle réserve parfois de bonnes surprises.

Gabrielle est parisienne, elle est brillante. Elle a un mari charmant et qui gagne très très bien sa vie en tant que chirurgien esthétique. A eux deux ils forment un couple parfait et évoluent harmonieusement dans le Paris bourgeois et bien pensant. La vie de Gabrielle et tout ce qu’elle croyait acquis bascule le jour où elle hérite d’une maison isolée dans un petit village du fin fonds de la France. Elle se découvre à cette occasion des facultés paranormales.

L’écriture est fluide est élégante. L’intrigue est prenante. On s’attache à cette héroïne dont l’assurance n’est pas aussi franche qu’elle ne le laisse paraitre. On ressent avec elle la force de la nature, ses aspects aussi bien apaisants que menaçants. On s’interroge. Comment vivre avec cette faculté de médiumnité dans un monde aussi cartésien? Et si tout ça était vrai. Comment réagirions-nous?

 Et vous, quelles sont vos lectures d’été ?

+ d’infos

 

2 Commentaires

  • spookey
    10 août 2014 - 13 h 15 min | Lien

    J’attends la rentrée pour attaquer les livres qui m’attendent… Harlan Coben, Guillaume Musso… je vais avoir de quoi faire ! ^^

  • 28 septembre 2014 - 22 h 48 min | Lien

    J’attends la rentrée pour attaquer les livres qui m’attendent…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress