Les dimanches de Pure-Beauté

[Les Dimanches de Pure-beauté]#9 : Orient express quand voyager était un savoir-vivre

Les nouvelles technologies dans le domaine de la communication et des transports ont du bon quand même. Je passe outre les dérives de la sur-conexion, dans lesquels les personnes prêtent plus d’importance aux personnes présentes à l’autre bout de leur smartphone, plutôt que celles à l’autre bout de la table, symptôme criant de l’échec des relations humaines.

Mais grâce  à ces techniques, quand Élodie était à l’autre bout du monde continuait de publier pour nous bien au chaud dans notre canapé en France ainsi nous pouvions lire immédiatement les articles qu’elle venait de poster depuis Bali (don d’ubiquité ?). Et même plus personnellement quand un problème me tarabiscotait elle me répondait dans la journée, comme l’aurait fait une amie à l’autre bout de Paris. De même que prendre un avion pour retrouver une amie en Bulgarie, prend quelques heures alors qu’au début du siècle dernier plusieurs jours étaient nécessaires.

En 2005, je tenais ce genre d’arguments auprès d’un ami à mon père, les nouvelles technologies sont fantastiques pour gommer les distances avec nos amis proches, à l’époque, il n’y avait pas encore les dérives de la sur-connexion. Et pourtant l’ami de mon père contra mes arguments en m’expliquant que certes je pouvais rejoindre mon amie plus vite, mais il n’y avait plus ce moment du voyage or dans ce moment il se passe des choses aussi. Il avait raison, le trajet en lui-même fait partie intégrante de notre voyage. Et si nous essayons d’étirer ce temps, que l’on pense perdu, pour en faire un vrai Voyage ? Le voyage qui n’est rien de moins que l’action de se déplacer par un chemin plus ou moins long.

Pour vous en convaincre je vous propose de monter à bord de l’orient Express. Certes le trajet est onéreux, 7000 euros Londres-Istanbul. Alors je vous propose une alternative à 10.50€. Pour cela , vous devez vous rendre non loin de la gare d’Austerlitz alors que le vrai train se prend à la gare de l’est. Mais dans les environs cette gare vous trouverez l’Institut du Monde Arabe, un de mes bâtiment préférés de Paris à cause de ses Moucharabiechs :

DSC_0729

Ses entrelacs métalliques s’obturent en fonction de la luminosité, mais ils semblent quand même regarder de leur œil les 5 éléments d’un authentique Orient-express, 3 wagons salon, 1 wagon-lit et une locomotive, on ne peut pas visiter cette dernière.

Comme pour prendre un train, il est préférable de réserver à l’avance, pour ne pas poireauter en gare inutilement. Ou si vous y tenez alors efforcez-vous d’arriver assez tôt, avant 14h, on vous délivrera un billet pour embarquer en fin de journée.

DSC_0741

La première étape de la visite et la plus intéressante est celle de la visite des wagons datant de 1929 et 1943 ré-aménagés. Elle se fait par groupe d’une dizaine de visiteurs, vous aurez un « conducteur » qui aiguillera votre visite.

La première voiture est un wagon-salon, vous trouverez sur les sièges les effets personnel négligemment laissé par quelques illustres passagers Pierre Loti, Joséphine Baker, Edmond About, Mata Hari… La deuxième voiture est un fameux Wagon-lits, ne soyez pas surpris d’un trouver la victime du Crime de l’orient express. Vous trouverez ensuite un wagon réaménagé en bar d’époque. Et pour finir, vous aurez le wagon, transformé en restaurant éphémère, c’est Yannick Alleno qui en est le chef, comptez entre 120 et 160€ par personne et quelques semaines d’avance ici.

DSC_0735

Ensuite vous entrerez dans l’Institut du monde Arabe, pour le reste de la visite, qui présente les cabines du luxueux train ainsi que les différentes villes-étapes du voyage. Certaines peintures, comme celle peinte Felix Ziem (hélas mort avant que je ne puisse lui avouer qu’il était l’homme de ma vie, dans ma prochaine vie je tenterai ma chance) qui nous dévoile une magnifique vue d’Istanbul. Vous pourrez également vous régalez des multiples anecdotes liés à ce train. Ma préférée est celle de ce Roi Bulgare, qui réalisait son rêve d’enfant en exigeant de conduire le train, il n’hésitait pas à faire rugir la locomotive au détriment des pauvres passagers qui comptaient sur un voyage apaisant. Ça serait pas mal comme annonce de retard « En raison, d’un caprice du roi de Bulgarie, le trafic est fortement ralenti sur l’ensemble du réseau ».

Vous aurez forcément envie de prolonger l’expérience, pour se faire vous pourrez lire le livre L’orient-Express écrit par Edmond About lors du voyage inaugural de 1883.

Si vous avez vraiment envie de faire le voyage à bord de l’orient express, vous pouvez réserver ici et vous délester de près de 7000€.

DSC_0730

Après l’exposition, vous pouvez prolongez le dépaysement en orient dans Paris, en sortant de l’Institut du Monde Arabe, dos à la seine continuez tout droit, prenez à gauche pour passer devant Jussieu, continuez et sur votre droite vous trouverez le salon de thé de la mosquée de Paris, installez vous dans le patio, dégustez un petit verre de thé avec quelques pâtisseries orientales.

Et vous, quelle image avez-vous de l’Orient Express ?

+ d’infos :

  • INSTITUT DU MONDE ARABE : 1, RUE FOSSÉS ST-BERNARD, Place Mohammed V 75005 PARIS
  • Du 4 avril au 31 août 2014, du mardi au jeudi de 9h30 à 19h, Nocturne vendredi jusqu’à 21h30, Week-ends et jours fériés de 9h30 à 20h
  • De 8.50 € à 10.50 €,
  • Réserver ici

3 Commentaires

  • 15 juin 2014 - 15 h 41 min | Lien

    Tres jolie escapade!
    Merci de nous faire decouvrir ce joli endroit.
    Bon dimanche!

  • spookey
    16 juin 2014 - 9 h 07 min | Lien

    Pour moi, c’est synonyme de luxe, de rareté, l’Orient Express reste un mythe quand même ! Très sympa cette balade que tu as faite !

  • 16 juin 2014 - 10 h 14 min | Lien

    merci pour cette visite depaysante
    pour moi l’orient exprerss luxe, reve!
    bonne journée

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress