Beauté d'antan Histoire cosmétiques Parfum

L’eau de la Reine de Hongrie ou comment rester jeune et belle jusqu’à 70 ans

eau-de-la-reine-de-hongrie

Ca faisait longtemps que je n’avais pas écrit un article sur l’histoire de la beauté. J’espère que celui_ci vous plaira.

L’Eau de Hongrie est un parfum créé en 1370 pour Élisabeth de Pologne, reine de Hongrie, femme du roi Charles Robert de Hongrie. On dit, qu’elle lui fut offerte par un moine. La reine l’utilisa tout au long de sa vie. La légende raconte que cette eau merveilleuse l’aida à conserver sa beauté et que c’est grâce à elle qu’elle fut demandée en mariage par le Prince de Pologne, alors qu’elle était âgée de 72 ans.
On dit également que Louis 1er le Grand (le même donc) voulait rattacher la Pologne à son royaume de Hongrie. Il fut tellement charmé par la fragrance que portait la reine de Hongrie qu’il décida de céder sa couronne à cette dynastie si raffinée.

Évidemment, tout cela est bien beau mais complètement faux. Oui, c’est assez décevant. La confusion est due au fait que lorsque son fils, Louis de Hongrie devint roi de Pologne, il nomma sa mère régente de Pologne.

Quant à lettre dans laquelle la Reine de Hongrie raconte soi-disant cette histoire, il s’agit sans aucun doute d’un faux crée par un charlatan désireux de faire introduire son produit à la Cour et chez les grands.

Et ça a été efficace puisqu’elle était utilisée à la Cour du roi Charles V dès le XIVe siècle. Elle l’est encore au XVIIe siècle à la Cour du roi Louis XIV et fut le parfum de Mme de Sévigné, de sa fille Mme de Grignan et de Mme de Maintenon qui la conseillait à ses pensionnaires de Saint-Cyr.

Chez les gens du monde, l’eau de la reine de Hongrie fut en vogue jusqu’au règne de Napoléon Ier, moment où elle fut supplantée par l’eau de Cologne.

On lui attribuait tout plein de vertus : pouvoirs revitalisants, esthétiques et thérapeutiques (rhumatismes, palpitations cardiaques, peste, obstruction du foie, jaunisse, bourdonnements d’oreilles ou douleurs abdominales).

Sa fragrance était originellement à base de romarin macéré dans de l’esprit de mais elle fut enrichie plus tard avec de l’essence de lavande, de la bergamote, du jasmin, du cirse et de l’ambre.

Mais aujourd’hui, cette eau merveilleuse revient à nous. Je vous en parle très prochainement.


16 Commentaires

  • nino19
    10 mai 2010 - 19 h 02 min | Lien

    comme tu en parles ça me fait terriblement envie de l’essayer…Belle histoire en tous cas…

  • tanagr
    10 mai 2010 - 19 h 03 min | Lien

    Bonsoir,
    MErci pour la petite leçon d’histoire.
    J’attends avec impatience ton prochain article sur cette eau merveilleuse.

  • 10 mai 2010 - 19 h 21 min | Lien

    Très sympa cet article: on attend la suite avec impatience…

  • Chica
    10 mai 2010 - 19 h 28 min | Lien

    Ooooh on dirait presque que tu parles d’une potion magique !!

  • Agnès
    10 mai 2010 - 21 h 47 min | Lien

    Quelle belle histoire ! merci ; ça fait rêver et ça me donne vraiment envie de l’essayer ! Qu’est-ce-que « l’esprit » ?

  • Athena
    10 mai 2010 - 21 h 20 min | Lien

    Un très joli billet…

  • 10 mai 2010 - 22 h 34 min | Lien

    Ah ces petits articles histoire de la beauté qu’on ne voit nulle part ailleurs, j’adore !!

  • 11 mai 2010 - 8 h 25 min | Lien

    Ah bah j’espère bien que tu vas nous en parler prochainement, car je reste sur ma faim moi !… J’aimerai beaucoup savoir où trouver cette eau histoire de la renifler un peu ^^! J’ai bien aimé le récit en tous cas, je suis fan des histoires de reine, de princesse et tout le tintouin :o)

  • 11 mai 2010 - 9 h 23 min | Lien

    @nino19 : C’est très flatteur, merci 🙂

    @tanagr : il devrait arriver dans la semaine.

    @Marie Working Girl : décidément, quelle pression pour la suite…

    @Chica : C’est presque le cas ^^

    @Athena : Merci

    @Agnès : oups j’ai oublié un mot. merci. l’esprit de vin c’est de l’alcool obtenu après fermentation ou distillation.

    @Cheap VIP : Ravie que ça te plaise

    @Les Demoizelles : Patience, patience 😉

  • princessmimilie
    11 mai 2010 - 10 h 45 min | Lien

    j’adore tes articles sur l’histoire de la beauté!

  • Agnès
    11 mai 2010 - 12 h 16 min | Lien

    @Elodie, merci pour la précision sur l’esprit de vin ; j’ai hâte de tester cette merveille !

  • 11 mai 2010 - 21 h 41 min | Lien

    c’est une très jolie histoire 🙂 dommage qu’elle est fausse 🙂 mais bon, je suis curieuse de la sentir quand même 🙂

  • 12 mai 2010 - 0 h 57 min | Lien

    On parle pas de la comtesse Bathory de Hongrie, là! Celle qui, pour rester jeune, se baignait dans le sang de jeunes pucelles!
    We kid, we kid. Très sympa ton article, je suis une aficionada de Fragonard, ça tombe bien!

  • 12 mai 2010 - 9 h 54 min | Lien

    @princessmimilie : ça me fait plaisir.

    @Agnès : Je t’en prie.

    @laly : On aimerait toujours que les jolies histoires soient vraies. enfin, si elles peuvent alimenter les légendes, c’est déjà ça ^^

    @Decibelle : Pas mal dans le genre celle-là aussi. D’ailleurs le film me tente bien.

  • 12 mai 2010 - 11 h 23 min | Lien

    waou! ça donne envie!

    je tenais a te remercier (avec un peu de retard) pour le sublime coffret lush gagné ici! je l’addore, j’ai testé plein d eproduits . c’etait super!
    plein de bises!

    a bientot

  • Pingback: L’Eau de la Reine de Hongrie remise au goût du jour | Pure Beauté

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Motorisé par: Wordpress