Beauté d'antan Histoire cosmétiques

Du cérat de Galien au Cold Cream

cerat de galien et cold cream avene 279x300 Du cérat de Galien au Cold Cream Cérat vient du latin cera qui signifie cire. Ce terme désigne des médicaments externes à base de cire et d’huile, auxquels on ajoute des eaux distillées odorantes ainsi que d’autres substances médicamenteuses. Les cérats diffèrent des pommades et des onguents du fait que les premier sont pour base des graisses et les seconds des résines.

Le plus célèbre est le cérat de Galien (IIe siècle après notre ère), ou cérat blanc ou amygdalin. Il le préparait en faisant fondre de la cire jaune dans de l’huile rosat. La matière figée était lavée à plusieurs reprises à l’eau de rivière. Au XIXe siècle, on le prépare en faisant fondre dans l’huile d’amande douce de la cire blanche, préparation à laquelle on ajoute une grande quantité d’eau de rose[1]. Il était surtout utilisé afin de cicatriser les blessures. Il s’est donc naturellement retrouvé dans des pommades pour les lèvres comme le cérat rosat dans lequel on rajoute généralement du carmin afin de les colorer légèrement.

Le cold cream est un cérat aromatique venant d’Angleterre dont la composition est loin d’être fixée et qui peut être à la base de cérats composés dans lesquels on incorpore des substances médicamenteuses appropriées. Néanmoins, son utilisation est davantage cosmétique.

Le cold cream, dès sa création, a eu un grand succès auprès des femmes. Le blanc de baleine entrait alors dans sa composition. Pourtant, certains médecins le rejette. Paul Lacroix dans Les secrets de beauté de Diane de Poitier fait dire à Lacome, fournisseur des poudres, parfums, huiles de toilettes qui se consommaient à la cour  :
« Malheur, trois fois malheur ! à la femme imprudent qui laisse le coldcream se glisser dans son cabinet de toilette. Il y entre d’abord en esclave et bientôt il y règne en maître. Dès qu’on a commencé à s’en servir, on s’en sert tous les jours davantage ; la peau perd son duvet et son efflorescence naturelle, elle se fend et s’épaissit, elle s’injecte, elle s’empourpre, elle se violace, elle reluit ! »[2]. Pas très ragoutant mais très exagéré!

En outre, il est intéressant de constater que le cérat de Galien ou le cold cream est moins présent dans les manuels de cosmétiques jusqu’au XIXe siècle. Nous le trouvons dans L’Art du Parfumeur de Fargeon (1801) ainsi que dans plusieurs manuscrits.

Sa composition diffère d’un ouvrage à l’autre. Ça peut être :
1 part de cire blanche, 1 part d’huile d’amande douces et 3 parts d’eau pure.
En général, ces recettes à base d’huile d’amandes douces et de cire mais ne font pas référence au remède antique de Galien.

En voici la formule, du cold cream telle qu’elle est inscrite au Codex de pharmacie de 1937) :
Blanc de baleine …………… 16 g

Cire blanche …………………  8 g

Huile d’amande douce ……… 55 g

Eau distillée de rose ………… 16 g

Teinture de benjoin …………   4 g

Essence de rose …………….. 11 gouttes

Borate de soude ……………. 5,50 g

La différence avec le cérat de Galien résidait alors dans le blanc de baleine. Néanmoins, il disparaîtra définitivement, du moins dans la communauté européenne, de la composition du cold cream en 1971 lorsqu’un règlement du conseil de la communauté européenne interdit purement et simplement l’importation des produits de toutes les espèces de cétacés : viande, fanons, graisse, huile, spermaceti, ainsi que les cuirs , les peaux, et autres produits dérivés[3].

Aujourd’hui, on considère généralement le cold cream comme le descendant du cérat de Galien. Pourtant, on peut établir une distinction. Le cérat de Galien est un cérat thérapeutique préparé en pharmacie alors que le cold cream est davantage un cérat cosmétique que l’on trouve un peu partout : grandes surfaces, parapharmacie…

Maintenant une petite sélection:

cold cream avene 300x240 Du cérat de Galien au Cold Cream cold cream uriage 120x300 Du cérat de Galien au Cold Cream

cold cream weleda 244x300 Du cérat de Galien au Cold Cream abcderm cold cream bioderma 218x300 Du cérat de Galien au Cold Cream

Et pour ce qui est des prix, c’est très raisonnable : moins de 10€ en général.
Le must quand votre peau a soif d’hydratation!

Mais si vous voulez à tout prix tester le cerat de Galien, vous pouvez toujours demander à votre pharmacie. Il le fera sans problème.
Et si vous préférez le faire vous-même, je vous renvoie au site Potions et Chaudron qui en donne plusieurs recettes.


Sources :

Article « Cérat » in LAFONT, Olivier (dir.), Dictionnaire d’histoire de la pharmacie, des origines à la fin du XIXe siècle, Pharmathèmes, 2007, p. 99

Viel, Claude, Doré, Jean-christophe, Histoire et emplois du miel de l’hydromel et des produits de la ruche, in Revue d’Histoire de la pharmacie, n° 337, 1er trim. 2003, p. 16-18

[1] Bouchardat, Répertoire de pharmacie, Paris, Baillière, 1851-1852, T. VIII, p. 84 (P 30221) http://books.google.fr/books?id=4_EKAAAAYAAJ&pg=PA84&dq=c%C3%A9rat+de+galien&lr=&ei=-k74ScvlJYKszgSq1fijBQ#PPA84,M1

[2] P. Lacroix, Les secrets de beauté de Diane de Poitiers, Paris, A. Delahays, 1858, p. 96-97

[3] http://birdy08.chez-alice.fr/300baleine.htm#r%C3%A9glem

 Du cérat de Galien au Cold Cream

Créatrice et administratrice du blog.
Elle aime : les histoires de marque, les jolis packaging, et le bio qui ne ressemble pas a du bio

twitter 2 Du cérat de Galien au Cold Cream facebook Du cérat de Galien au Cold Cream instagram Du cérat de Galien au Cold Cream 

loading Du cérat de Galien au Cold Cream hellocoton Du cérat de Galien au Cold Cream
pixel Du cérat de Galien au Cold Cream

11 Commentaires

  • 4 février 2010 - 9 h 54 min | Lien

    Comme quoi les labos d’aujourd’hui n’ont rien inventé !!!
    Bientôt sur mon blog un billet qui devrait t’intéresser, sur le maquillage des Eyptiens (on vient de découvrir qu’il avait des vertus cachées….. ooooh, le teasing ! ^^)

  • 4 février 2010 - 9 h 59 min | Lien

    @So : Vilaine! si tu commences à marcher sur mes plates bandes ça va plus aller ;) Non je plaisante. C’est vrai que j’avais lu ça dans le Monde. J’ai hâte de lire ton article. Mais au final, c’est un peu comme les Touaregs aujourd’hui.

  • Athena
    4 février 2010 - 10 h 44 min | Lien

    Un excellent résumé !
    C’est un plaisir à faire soi même ^^

  • 4 février 2010 - 11 h 15 min | Lien

    @Athena: un jour, il faudrait que je me lance dans ce type de préparation quand même!

  • 4 février 2010 - 14 h 25 min | Lien

    Mais noooooon, je reste sur mes plates bandes, c’est une découverte SCIENTIFIQUE qui montre que le le « khôl » qu’ils employaient avait des vertus protectrices grâce à une molécule qui d’habitude est plutôt néfaste. Et si t’es sage, je mets un lien vers ce billet : http://www.pure-beaute.fr/2009/05/16/les-origines-des-cosmetiques/ (bon, même si t’es pas sage…).
    Bises ^^.

  • 4 février 2010 - 15 h 52 min | Lien

    Héhé merci pour ces précieuses infos, j’ignorai tout ça ! Perso ce genre de préparation est trop riche pour mon visage mais mes mains en auraient bien besoin ^^ .

  • 5 février 2010 - 9 h 25 min | Lien

    @So : ouai ouai y’a intérêt ;o) Et puis même, tu peux tout te permettre puisque je sais que tu es une gentille fille (dans le bon sens du terme évidemment) et que j’adore ton blog.

    @Fleur de cerise : Avène propose justement une crème au cold cream pour les mains si tu veux.

  • Célia
    2 octobre 2011 - 23 h 36 min | Lien

    Bonjour,

    TRES grande consommatrice de cérat de galien, mais à usage thérapeutique, il m’arrive parfois de me rabattre sur le cold cream lorsque je ne trouve pas de cérat : Alors le cold cream en préparation thérapeutique, je recommande, celui d’avène est pas pas trop mal non plus. Mais celui de la Roche posay… Une horreur !!! Du moins pour mon type de peau très sec. Je viens d’en utiliser tout le week-end, et ma peau est maintenant super irritée. Ca tire, ça brûle, bref, tout pour plaire…

  • Pingback: Produit culte : le stick à lèvre Amilab « Zoom Sur… &Laquo; Ma Beauté Décryptée « Pure Beauté

  • Pingback: [Concours] : Vendôme, le bonheur des peaux sensibles « Concours, Bons Plans Etc… &Laquo; Ma Beauté Décryptée « Pure Beauté

  • TPE1S1
    10 janvier 2012 - 23 h 40 min | Lien

    Si vous souhaitez plus d’informartion sur ce cérat de gallien vous y trouverai une vidéo sur la fabrication de la crème, des recherches sur l’hydratation, et des explications sur l’émulsion qui se produit lors de la fabrication de la crème: http://tpe1s1.jimdo.com/

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Why ask?

     

    WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera
    Motorisé par: Wordpress