A savoir avant d'acheter

Les compléments alimentaires de beauté

complements-alimentairesPour être en bonne santé, la peau a besoin d’eau, d’acides gras, de vitamine A, de vitamines C et E, des éléments traces (zinc, cuivre), sélénium, lipides et glucides. Or, il est difficile de les trouver systématiquement dans notre alimentation. Les compléments alimentaires sont un moyen simple de les fournir à notre organisme.

Qu’est-ce que la cosmétique orale ?

La cosmétique orale est au carrefour de deux disciplines : la nutrition et la cosmétologie. C’est avant tout un complément alimentaire qui s’adresse aux personnes en bonne santé.

Le complément alimentaire a une fonction beauté en maintenant et en améliorant l’équilibre physiologique de la peau, des cheveux et des ongles grâce à l’apport quotidien de nutriments par voie orale, à des doses nutritionnelles.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

La Directive européenne 2202/46/CE donne une définition précise des compléments alimentaires : ce sont « des denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique, seuls ou combinés, commercialisés sous forme de dose, à savoir les formes de présentation telles que les gélules, les pastilles, les comprimés, les pilules et autres formes similaires ainsi que les sachets de poudre, les ampoules de liquide, les flacons munis d’un compte-gouttes et les autres formes analogues de préparation liquides ou en poudres destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité ».

Ni aliment, ni médicament, les compléments alimentaires ont donc un statut à part. Depuis 2006, ils doivent faire l’objet d’une déclaration de commercialisation aux autorités compétentes AFSSA et DGCCRF.


Quelle cible ?

En fonction de la cible, on parlera de complément alimentaire à visée beauté (miceur, capillaire, solaire, vieillissement, peau sèche) ou à visée bien-être (stress, ménopause…).

Est-ce efficace ?

Le Syndicat est Compléments alimentaires (SCDA), en accord avec les marques adhérentes, a établi le 29 janvier 2006 une charte déontologique des compléments alimentaires proposant une hiérarchisation des allégations. Celle-ci fixe la nature des preuves scientifiques nécessaires pour soutenir les revendications de chaque complément alimentaire et assurer ainsi le sérieux et l’efficacité de ces produits.

On peut distinguer différents niveaux d’allégations en fonction des preuves fournies : références bibliographiques, études cliniques, études in vitro.

Quelle efficacité pour quel nutriment ?

–         le sélénium, le zinc agissent sur la prolifération et la différenciation des kératinocytes et protègent les cellules de la peau vis-à-vis des UVA et des UVB. Ils protègent aussi les enzymes anti-radicalaires indispensables,

–         les vitamines A, C, E ont des effets démontrés sur l’épiderme et le derme (sur la différenciation, la micro-circulation, la synthèse de collagène…),

–         les caroténoïdes protègent les membranes cellulaires,

–         les oméga 3 et 6 protègent la peau et améliorent l’hydratation cutanée,

–         la taurine protège le bulbe capillaire,

–         les probiotiques sont capables d’augmenter la fonctionnalité des cellules de Langerhans, cellules de défense de la peau.

Quand et comment les utiliser ?

On peut les utiliser en cure ou tout au long de l’année. En effet, les dosages sont calculés pour être compatibles avec une prise quotidienne.

Pour une préparation solaire, la cure est a démarrer 3 à 4 semaines avant l’exposition puis à continuer pendant et après l’exposition.

Pour les chutes de cheveux occasionnelles, on préconise une cure de 3 mois.

Pour les peaux sèches : en cure pour les peaux sèches saisonnières mais toute l’année pour les peaux sèches constitutionnelles ou liées à la ménopause.

Pour le vieillissement cutané, une prise quotidienne sur l’année est préférable.

Peut-on prendre plusieurs compléments alimentaires en même temps ?

Oui, à condition de ne pas dépasser les doses journalières maximales. Par exemple, l’AJR (Apport Journaliers Recommandés) de la vitamine C est de 60mg et sa dose maximale est 180mg. ça laisse donc de la marge pour prendre deux compléments alimentaires qui en contiendraient. Il est toutefois préférable de se limiter aux AJR.

Si vous prenez plusieurs compléments alimentaires dans la journée, il vaut mieux répartir les prises afin d’optimiser l’assimilation de chaque nutriment et garantir la meilleure efficacité de chaque produit.

Les compléments alimentaires présentent, aujourd’hui, un réel intérêt. Ils renforcent les soins topiques pour assurer le maintien de l’équilibre fonctionnel et physiologique de la peau et pour préserver ses qualités.

Sources :

Les Compléments alimentaires de beauté : mode d’emploi in Les Nouvelles esthétiques, n° 613 de mars 2009.

Site du Syndicat de la diététique et des compléments alimentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Motorisé par: Wordpress